‘La place du chien’, pièce de l’auteure et metteuse en scène d’origine vietnamienne Marine Bachelot Nguyen, du 7 au 23 juillet 2017 à 15h20 au Nouveau Ring d’Avignon

Dates  Du 7 au 23 juillet 2017

Durée 1h30

Adresse  Nouveau Ring
Impasse Trial,  84000 Avignon

Plus d’informations et quelques annonces et commentaires sur ‘La place du chien’ :

Extrait de  https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=1957944924492266&id=100008303328397 :

Un bel article d’Ondine Bérenger sur LA PLACE DU CHIEN à Avignon !

http://theatreactu.com/place-chien-cave-canem/

Extrait de cet article d’Ondine Bérenger :   … Ne vous y trompez pas : malgré son sous-titre de « sitcom canin et postcolonial », cette pièce signée Marie Bachelot Nguyen est loin d’être si légère qu’elle n’y paraît. Au contraire même, elle soulève, avec une grande subtilité, bien des interrogations et des malaises. Sur fond d’humour, ce drame mordant explore des sujets aussi divers que la condition animale, l’immigration, les traditions et cultures, les relations (amoureuses, sexuelles, sociales, ou de domination), la liberté… La visée politique est affirmée, mais ingénieusement transfigurée par le prisme de la métaphore et de la fiction, qui offre une puissance réflexive bien plus grande qu’un simple documentaire multi-thème. La question de l’exploitation est omniprésente : dans un monde où chacun cherche sa place, le chien n’est pas forcément celui qu’on pense…

Incisif, mordant, racé, qui a du chien, on pourrait enchaîner les jeux de mots pour définir positivement un tel spectacle. Disons plutôt qu’il nous rappelle joyeusement avec combien d’élégance et d’efficacité un filtre fictionnel, au théâtre, peut transmettre de l’intelligence et inviter à la réflexion. « La place du chien, c’est de mordre ».

http://www.journal-laterrasse.fr/la-place-du-chien-sitcom-canin-et-postcolonial/

https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=1952313621722063&id=100008303328397   (avec une vidéo)

https://www.facebook.com/lamlecineaste/posts/1310080052443131 

message Facebook du réalisateur Lam Lê :

‘ Encore elle, la Marine Bachelot Nguyên! Plus « canin postcoloniale » que cette pièce il n’y en a pas ailleurs? Elle en est l’auteur encore une fois! Elle n’arrête pas diriez-vous? Oui des enfants de Viet Kieus de cette trempe, c’est rare. C’est encore en Avignon cette année. Courez-y avec sac de couchage à dormir à la belle étoile s’il le faut, faute de budget hôtel. ‘

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *