Thich Nhat Hanh

Thich_Nhat_Hanh

 

Thich Nhat Hanh (Nhất Hạnh, en vietnamien, Thích étant un titre1), né Nguyễn Xuân Bảo le 11 octobre 1926 à Thua Thien, Vietnam, est un moine bouddhiste vietnamien militant pour la paix. Il est un des promoteurs du bouddhisme en Occident les plus connus.

En 1942, il entre au monastère zen de Tu Hieu. Il est ordonné moine en 1949. Il quitte son monastère peu après pour s’installer dans un temple abandonné de Saïgon. De 1960 à 1963, il étudie les religions comparées à l’Université de Princeton (États-Unis). En 1964, il fonde l’Université bouddhique de Van Hanh. 1966 : Exil en occident. Son combat pacifique, entamé durant la guerre du Viêt Nam, lui vaudra d’être proposé par Martin Luther King pour le prix Nobel de la paix en 1967. Réfugié politique en France depuis 1972, il dirige une branche du bouddhisme zen qui prône la pleine conscience de l’être. Dans les années 1976 à 1978, il apporte de l’aide aux boat people.

Par des invitations concrètes5 comme la marche de la Pleine conscience, Thich Nhat Hanh enseigne l’art de vivre pleinement et met l’accent sur la vigilance et l’attention. Il réside au centre bouddhique du village des Pruniers6en Lot-et-Garonne, qu’il crée en 1982, avec la moniale Chân Không. Il donne également des enseignements à travers le monde.

En 2005, il retourne au Vietnam pour la première fois depuis 39 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *