Samedi 14 septembre 2019, présentation-dédicace de TRÂN THU DUNG (Arcueil)

Les 13, 14 et 15 septembre 2019 : Assises de la Culture d’Arcueil avec exposition des ZAZA‘s, dont la présentation et les dédicaces de différents ouvrages de TRÂN THU DUNG (Association AURORE) samedi 14 septembre.

TRÂN THU DUNG, présidente de l’Association Aurore (Anh Sang) est, entre autres, écrivaine et chercheuse en philologie. À l’occasion de l’exposition des ZAZA‘s (les Z’Artistes Z’Arcueillais), elle présentera différents ouvrages et les dédicacera.

Programme de la présentation-dédicace par TRÂN Thu Dung :

DE 14H30 À 15H : présentation  des ouvrages « Les empreintes du Vietnam  à travers les noms de rue en France »,  « Le caodaïsme et Victor Hugo » et  « Les empreintes de la franc-maçonnerie dans la culture artistique »  de Tran Thu Dung

DE 15H À 15H45 : dédicaces. Tran Thu Dung est à la fois écrivaine,  traductrice, poète, journaliste et chercheuse dans le domaine culturel

Lieu de l’exposition :

Espace Julio Gonzalez

21 avenue Paul Doumer – 94110 Arcueil

Entrée libre

Pour plus d’informations sur les ouvrages de Trân Thu Dung :

  • – Les empreintes du Vietnam à travers les noms de rue en France :

200 rues en France sont des empreintes de la colonisation française et de la nouvelle relation entre le Vietnam et la France…

Livre existant en bilingue

Extrait de l’Humanité :

Les Empreintes du Vietnam à travers les noms des rues en France Tran Thu Dung, préface d’Alain Ruscio et Patrice Jorland. Éditions Nha Xuat Ban Van Hoa Thong Tin, 207 pages.

La rue est un objet politique. Le nom qu’un pays choisit d’attribuer à ses artères également. Voilà le propos de l’auteure, Tran Thu Dung, qui consacre un ouvrage entier aux Empreintes du Vietnam à travers les noms des rues en France. C’est ici tout un pan du subconscient postcolonial qui se dévoile. De la défaite de « ceux de Diên Biên Phu » aux rues honorant « les anciens combattants d’Indochine ». Rédigé en français et en vietnamien, le livre offre un regard original et précisément cartographié sur l’histoire commune à nos deux pays. Malgré quelques restes de nostalgie coloniale mal digérés, les artères françaises savent s’honorer d’hommage au président Hô Chi Minh ou au jeune Nguyen Van Troi, du Front national de libération du Sud-Vietnam, exécuté publiquement pour avoir tenté d’assassiner le secrétaire américain à la Défense et le futur ambassadeur en visite au Sud-Vietnam en 1963. Une excellente initiative qui clôture de manière inédite l’année du Vietnam en France.

Par Lina Sankari

  • – Le Caodaïsme et Victor Hugo (sujet de thèse de doctorat en Littérature française) :

Le caodaisme et Victor Hugo, éd. Thời Đại, 2011 (Version en français sur l’internet) Pourquoi Victor Hugo fut sanctifié dans une nouvelle religion au Vietnam…

https://www.theses.fr/1996PA070139 (Résumé) :

Le caodaïsme, né en 1926 qui a été le rêve d’un monde où se rejoindraient l’orient et l’occident à travers la sanctification de deux grands poètes : Victor Hugo et Li Tai Po. La doctrine du caodaïsme consiste à réaliser un syncrétisme religieux (les cultes traditionnels, le taoïsme, le confucianisme, le bouddhisme et le christianisme). Parmi ses divinités d’origine asiatiques se trouvent également des figures occidentales : jésus christ, Victor Hugo. . . Le caodaïsme est caractérisé par une utilisation assez fréquente des mediums comme moyen de propagation des idées. Pham Cong Tac, fondateur et unique dignitaire du caodaïsme réussit à évoquer fréquemment l’esprit Victor Hugo (chef spirituel de la mission étrangère de cette religion). La franc-maçonnerie, la culture, la colonisation françaises et l’universalité des œuvres de Victor Hugo sont des facteurs importants du choix de cet écrivain. Entre les œuvres de Victor Hugo et les messages médiumniques de l’esprit Victor Hugo, il y a une grande différence en ce qui concerne la qualité littéraire. La sanctification de Victor Hugo dans le caodaïsme révèle les relations intimes et latentes de tous les temps entre la religion et la littérature, les deux facteurs qui ne cessent de modeler ce monde dans son évolution.

  • Dâu ân Tam Điêm trong van hoa nghê  thuât Les empreintes maçonniques dans la culture artistique, édition Đà Nẵng, 2019 : annexes en français
  • – La Franc-maçonnerie et le rôle des premiers membres Vietnamiens dans la lutte pour l’indépendance et la conservation de la culture et langue nationale, re-éd Sáng, 2017 (bilingue en anglais –vietnamien)
  • – Badawi de Mohed Altrad :

Traduction : Livre en bilingue français –vietnamien, nxb. Văn Học, 2017
Le récit d’apprentissage d’un enfant du désert qui part étudier à l’étranger pour travailler ensuite dans une exploitation pétrolière.

  • La nostalgie, et la fierté, ed. Tổng hợp TPHCM, 2017

L’histoire tragique d’un entrepreneur qui fut victime d’une réforme agraire en 1953, alors que ses fils furent anciens résistants contre les français…

Programme de l’exposition des ZAZA’s (les Z’Artistes Z’Arcueillais) dans le cadre des assises de la culture :

  • programme en image :

Autres annonces du programme de cette exposition :

Pour plus d’informations sur les activités de l’association Anh Sang (Aurore) présidée par Trân Thu Dung :

http://www.mcfv.eu/samedi-20-octobre-2018-dernier-jour-dexposition-de-livres-du-vietnam-et-doeuvres-de-6-artistes-peintres-vietnamiens-organisee-par-lassociation-aurore-avec-le-centre-cultur/

http://www.mcfv.eu/wp-content/uploads/2018/09/Bull.Inscript.Aurore-.doc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.