NGUYEN LE, guitariste, production, mixage Composition et arrangements

« Nguyên Lê est un musicien magistral qui a cultivé une voix complète & unique sur l’instrument. Il rejoint les Frisell, Scofield, Stern, & Holdsworth dans le monde post-hendrixien de la guitare jazz »  Bill Milkowski, Jazztimes

« Peu de musiciens incarnent mieux le mot «fusion» que Nguyên Lê… depuis 25 ans il réactualise la définiton habituelle de la fusion – l’introduction d’une énergie rock dans le jazz- avec une signification plus large, celle de l’intégration sans heurts de la musique des cultures du monde »  – John Kelman, All About Jazz

Né à Paris de parents vietnamiens, il débute à l’âge de 15 ans par la batterie, puis la guitare, puis la basse électrique. Il se consacre à la musique après une licence d’ Arts Plastiques et une maîtrise de Philosophie sur l’Exotisme. Il cofonde en 1983 le groupe ULTRAMARINE qui remporte alors le 1er prix du concours  national de Jazz de la Défense,et dont  » DÉ  » sera défini plus tard comme « le meilleur album de World Music de l’année 1989  » (Philippe Conrath, Libération)

Musicien autodidacte à vocation ouverte, il joue de ses cordes autant pour le rock et le funk (Jim Cuomo, Madagascar 1984), la chanson (Claude Nougaro, Ray Charles), le Jazz contemporain (bassiste avec Marc Ducret,Yves Robert, guitariste avec Eric Barret, Eric Le Lann), l’électro-acoustique (André Almuro, Tona Scherchen) et surtout les musiques extra-européennes : l’Afrique et les Caraïbes d’ Ultramarine, l’ Algérie de Safy Boutella & Cheb Mami, la Turquie de Kudsi Erguner, l’ Inde de Kakoli, le Vietnam où il apprend le « Dan Bau » ou monocorde traditionnel, avec son professeur Truong Tang.

Choisi par Antoine  Hervé pour être le guitariste de l’ Orchestre National de Jazz (87, 88, 89), il a pu ainsi jouer avec Johnny Griffin, Louis Sclavis, Didier Lockwood, Carla Bley, Steve Swallow, Randy Brecker, Toots Thielemans, Courtney Pine, Steve Lacy, Dee Dee Bridgewater, Gil Evans, Quincy Jones . Il écrit pour le big band « PROCESSOR », sur le CD « ONJ 87 » et « LUNIK II », co-arrangé pour Dominique Borker, joué par l’ONJ 89.

En sept 89 il enregistre le 2eme CD d’ULTRAMARINE « Dé » et, en mai 90, « MIRACLES », 1er disque sous son nom, enregistré aux USA avec Art Lande, Marc Johnson & Peter Erskine. En 1990, c’est  » E SI MALA », le 3eme album d’ULTRAMARINE. Parallèlement, il participe aux formations d’Andy Emler (le MEGAOCTET), de Michel Portal avec Miroslav Vitous & Trilok Gurtu, aux disques de Sylvin Marc et d’ Antoine Illouz, et joue avec Aldo  Romano, J. F. Jenny Clarke, Dewey Redman, Jon Christensen, Bunny Brunel, Daniel Humair, Michel Benita, Nana Vasconcelos , Glenn Ferris, Christof Lauer, Paolo Fresu…

En Mai 1992 il enregistre son 2eme CD « ZANZIBAR » avec Art Lande au piano, Paul McCandless aux anches, Dean Johnson (b), et Joel Allouche (d). Ce disque reçoit la mention  » ffff  » un évenement exceptionnel (Télérama). En Janvier 93 il enregistre l’album  « INIT » avec un trio composé d’ André Ceccarelli et de François Moutin, et Bob Berg en invité. Il monte aussi un nouveau groupe sur la musique de Jimi Hendrix avec Corin Curschellas (voc), Steve  Argüelles (d), Richard Bona (b).

Depuis Jan. 93 il est souvent soliste invité par le  W D R big band de Cologne, en particulier avec l’ arrangeur/compositeur Vince Mendoza. Nguyên Lê participe à 3 de ses projets : « Jazzpaña », « Sketches » avec Charlie Mariano, Dave Liebman, Peter Erskine & « Downtown », avec Russell Ferrante des Yellowjackets. En avril 94 il est le soliste de « The New Yorker », suite pour grand orchestre écrite & dirigée par Bob Brookmeyer avec Dieter Ilg  (b) & Danny Gottlieb (d). C’est avec ces deux musiciens qu’il enregistre en dec. 94 son 3eme disque, « MILLION WAVES ».

Voir la disco complète sur www.nguyen-le.com

2 pensées sur “NGUYEN LE, guitariste, production, mixage Composition et arrangements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *